L’Automatisme d’A-G Regner

Après de longues recherches Regner se tourne peu à peu vers la technique automatique dans les années 1945. Deux « automatismes » sont perceptibles dans son œuvre :

La Charmeuse de pigeon et la petite fille généreuse

  • Un second automatisme exprimé au travers de dessins automatiques, décliné en peinture et en gravure. De cet automatisme deux manières se distinguent :

Une première manière datant de 1945-1953 où les dessins sont majoritairement « interprétés » en peinture.

Une seconde manière où les dessins sont fidèlement déclinés en peinture et/ou en gravure.